• TRANSFERT RUCHE DADANT en VOIRNOT

     

    TRANSFERT RUCHE DADANT en VOIRNOT

    TRANSFERT RUCHE DADANT en VOIRNOT

    TRANSFERT RUCHE DADANT en VOIRNOT

     

    TRANSFERT RUCHE DADANT en VOIRNOT

     

    TRANSFERT RUCHE DADANT en VOIRNOT

    TRANSFERT d’une colonie occupant une ruche Dadant dans une Voirnot divisible ?

    Le classique transfert avec découpe des cadres de couvain et insertion avec ficelage dans des rayons sans cire en rebute plus d’un et c’est bien naturel car c’est un travail difficile, engluant, pas toujours couronné de succès car la reine fait parfois les frais d’une telle opération « à cœur ouvert » … ensuite il faut encore éliminer les vieilles cires ficelées pour obtenir au final des cadres correctement construits, donc maniables, ce qui est le but recherché.

    Je préfère une méthode plus douce que voici à utiliser de préférence au printemps.

    Supposons une Dadant 10 cadres dont nous enlevons le couvre-cadre afin de poser un élément de Voirnot divisible .  La largeur est quasiment la même , la longueur est moindre donc prévoir une planchette pour obturer le découvert. Les cadres Voirnot sont soit gaufrés soit bâtis vides (ce qui est mieux mais il faut les posséder !) Bien entendu on pose cet élément de manière que les cadres soient dans le même sens que ceux de la ruche inférieure.

    La colonie, suivant sa population et les conditions météo de miellée va occuper cette hausse Voirnot   et bâtir les rayons en une ou deux semaines en général . Ceci fait la reine manquant de place dans le bas va y étendre sa ponte sur quelques cadres .( Pour améliorer la chose l’on peut enlever deux cadres Dadant et poser une partition pour provoquer un manque de place en bas.) La ponte vérifiée (œufs ou œufs et larves)   nous procédons à l’inversement des éléments dans cet ordre :

    (plancher Voirnot )+(élement 1 avec couvain  Voirnot,)+(élément 2 Voirnot avec cadres gaufrés ou bâtis) +(grille à reine ((tiges en métal)) Voirnot )+( Couvre-cadre Dadant spécialement  ajouré) +(Corps Dadant sans plancher.)

    Jour J : On procède à l’inversement en enfumant au préalable assez fortement  la Dadant par l’entrée  ; on peut également  en plus « tambouriner » les parois de la Dadant quelques minutes…ces deux actions feront monter la reine dans la Voirnot . Vivement vous posez alors cet élément  Voirnot N°1 sur son plancher (préparé tout à côté et au même niveau) ; le deuxième élément Voirnot  avec ses cadres gaufrés sur le N°1 puis la grille à reine Voirnot ; sur celle-ci le plancher spécial ajouré et la Dadant sans son plancher ; enfin le couvre –cadre Dadant et le toit .

    Jour J +3 ou 7 jours après il faut visiter la Dadant et détruire ou utiliser les éventuelles cellules royales qui ont été souvent construites.(à cette occasion cherchez la présence d’œufs ; s’il y en a c’est que la reine est encore dans la Dadant) Autrement, si tout a bien fonctionné, 23 jours après le jour J de l’inversement il n’y aura plus de couvain dans la Dadant ; on peut donc enlever la Dadant et récolter les cadres de miel. Au départ Il est bien de prévoir une sortie pour les mâles car ils ne peuvent passer par la grille à reine ; un trou de 14mm dans la paroi Dadant sur l’arrière suffit ou placer cette petite sortie  dans la latte du pourtour du couvre cadre spécial ajouré(latte de 10mm qui sert à ce que les cadres Dadant ne se collent au plancher ajouré) .

    Si l’on trouve encore du couvain dans la Dadant c’est que la reine y est ; il faudra recommencer mais l’avantage c’est que l’élément Voirnot sera certainement construit et l’on pourra alors immédiatement refouler la reine sur ce corps puis placer la grille à reine et à nouveau le corps Dadant avec le plancher ajouré ; même processus pour les cellules royales 7 jours après . Ce refoulement peut-être fait aussi vers le bas quand on ne possède pas de cadres bâtis mais c'est plus aléatoire ; la reine mise sur cire gaufrée ne pouvant pondre risque d'être abandonnée ou tuée et un élevage sera fait à nouveau dans la Dadant... !

      

      

    « PROPOLIS POSE d'une deuxième hausse . »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :